Conférences 2012-2013

Les conférences de la Société d’histoire de La Prairie-de-la-Magdeleine se donnent à l’étage du 249, rue Sainte-Marie à La Prairie. Toutes les conférences débutent à 19h 30. Entrée libre pour les membres, 5$ pour les non membres. Informations au 450-659-1393

2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017


Dominique Ritchot

21 Mai 2013

Les troupes allemandes au Canada 1776-1783

Basé sur l'ouvrage de Virginia Easley-DeMarce, Mme Ritchot a écrit un livre qui identifie les soldats des troupes auxiliaires allemandes qui se sont établis au Canada et au Québec après la Guerre d'indépendance américaine. Ce livre énumère les données sur ces individus, leur famille ainsi que leur établissement. Mme Ritchot viendra nous présenter lors de cette conférence, un compte-rendu de ses recherches.


Louise Chevrier

16 Avril 2013

Les sages-femmes

Mme Chevrier dresse un portrait fort bien documenté sur les accoucheuses du régime français à Chambly et à La Prairie. Agrémentée d'illustrations fort originales, cette causerie, sur un sujet d'histoire trop peu connu (les sages-femmes et la naissance, mérite d'être écoutée.


Michèle Gélinas

19 Février 2013

Ma voisine dérange

Mme Gélinas nous propose des biographies de femmes "ordinaires" ayant vécu au nord du lac Saint-Pierre entre 1760 et 1867 et ayant posé des gestes dérangeants pour leur entourage (concubinage, adultère, mère célibataire, criminelle, etc.).


Réal Houde

15 Janvier 2013

Les rébellions de 1837-1838 : les patriotes oubliés

Monsieur Houde nous parlera de certains patriotes qui apparaissent peu dans nos livres d'histoire, notamment des membres du clan Raynaud-Blanchard, qui ont participé activement à la vie politique ainsi qu'aux événements patriotiques entre 1830 et 1838 dans la vallée du Richelieu et dans la région de Saint-Hyacinthe.


Lise Chartier

20 Novembre 2012

L'Île-Perrot de 1672 à 1765

Au confluent des grandes routes qu'empruntent les explorateurs, les militaires et les populations amérindiennes, l'île joue souvent le rôle de point de ralliement pour ceux qui se dirigent vers les forts et les établissements français à l'intérieur du continent. C'est ainsi que s'organise un lieu de vie dynamique où se croisent des gens aux multiples destins : soldats, esclaves, marquise, évêque, commerçants, meuniers, fermiers, missionnaires, aubergistes, bûcherons, voyageurs... quelques-uns choisissent de demeurer sur place et forment un noyau dont les descendants habitent encore aujourd'hui l'Île-Perrot.


Johanne Béliveau

16 Octobre 2012

Rives et Dérives : la communauté de La Prairie et le fleuve Saint-Laurent : 1667-1900

Pour protéger le village des impressionnantes "eaux montées" chargées de glace, une immense digue est érigée à La Prairie dans les années 1880. Au fil des siècles, tout un ensemble d'interventions humaines avaient déjà redessiné le paysage fluvial : déboisement des terres, remblayage, construction de quais ou dragage du bassin. Pourquoi et par qui ces décisions de transformer l'environnement riverain ont-elles été prises ? Cartes, illustrations et témoignages nous invitent à retracer l'histoire de ce milieu de vie et de ses habitants en quête de réponses qui nous aideront peut-être à mieux faire face aux défis environnementaux actuels.


Serge Gagnon

18 Septembre 2012

Plaisir d'amour et crainte de Dieu

Toutes les sociétés ont imposé des limites à l'usage des plaisirs. Le conférencier propose un survol de la culture sexuelle ancienne dans un contexte québécois. Les péchés sexuels feront l'objet d'un examen détaillé. L'arbitrage des prêtres passe par le confessionnal. Il existe des actes que le curé n'a pas le pouvoir de pardonner. Ces péchés sont décrits à l'évêque qui impose telle ou telle pénitence.

© 2017. Société d'histoire de La Prairie-de-la-Magdeleine. Site conçu par Bon melon